Guide d'utilisation d'un défibrillateur - AlterDokeo Médical Lyon

Guide d’utilisation d’un défibrillateur

24 février 2024

Introduction à l'utilisation d'un défibrillateur

Dans le cas d’un arrêt cardiaque, chaque seconde compte. Le défibrillateur se révèle être un outil précieux. Ce dispositif médical est conçu pour traiter l’arrêt cardiaque soudain et sauver des vies. Face à cette urgence, l’utilisation rapide et correcte d’un défibrillateur peut littéralement faire la différence. Il est donc essentiel de se familiariser avec cet appareil pour être prêt à agir efficacement le jour où il y en a besoin.

Quand utiliser un défibrillateur ?

Le défibrillateur est conçu pour être utilisé en cas d’arrêt cardiaque.

Cette situation critique nécessite une action rapide pour rétablir un rythme cardiaque normal. Avant de plonger dans le vif du sujet, il est important de comprendre quand et comment cet appareil devient un outil indispensable pour sauver des vies.

Reconnaître une urgence cardiaque

Un arrêt cardiaque se manifeste par des signes tels que l’inconscience, l’absence de réponse aux stimuli, l’arrêt respiratoire, ou respiration anormale, souvent appelée « gasp ». La reconnaissance rapide de ces signes est indispensable, car chaque minute qui passe sans intervention réduit les chances de survie de la victime.

Sécurité avant utilisation

L’ironie avec les défibrillateurs, c’est que leur plus grand danger réside dans le fait de ne pas les utiliser ! Utiliser un défibrillateur ne comporte, en réalité, aucun risque inhérent.

Cependant, comme pour toute intervention d’urgence, il est important d’évaluer l’environnement immédiat pour s’assurer qu’il ne présente pas de dangers potentiels.. Les environnements humides ou mouillés, la proximité de flammes ou de substances inflammables nécessitent quelques précautions.

Étapes d'utilisation d'un défibrillateur

Mise en marche de l'appareil

Une fois un défibrillateur externe automatisé (DAE) à disposition, la première étape consiste à le mettre en route.
Voici comment procéder :

  • Ouvrez le défibrillateur : La majorité des modèles s’activent automatiquement à l’ouverture du couvercle. Si ce n’est pas le cas, recherchez un bouton d’allumage clairement identifié, souvent marqué d’un symbole d’alimentation (I/O) ou de la mention « ON »
  • Écoutez attentivement : Une fois activé, le défibrillateur commencera immédiatement à émettre des instructions vocales ou sonores claires. Ces instructions sont conçues pour guider même les utilisateurs non formés à travers le processus de défibrillation.
  •  

Placement des électrodes

  • Le placement correct des électrodes est un aspect fondamental de l’efficacité de la défibrillation. Une bonne application assure que le choc électrique traverse le cœur de manière optimale, augmentant ainsi les chances de rétablir un rythme cardiaque viable.
  • Ces patchs doivent être appliqués sur une peau nue pour assurer une conductivité optimale. L’emplacement exact peut légèrement varier en fonction des recommandations du fabricant, mais en règle générale, une électrode est placée en haut à droite du thorax, sous la clavicule, l’autre sous le cœur à gauche. Cette configuration permet de maximiser l’efficacité du choc électrique délivré.
  • Préparation de la peau : Avant de placer les électrodes, assurez-vous que la peau de la victime soit sèche. Si la victime a une poitrine très poilue, il peut être nécessaire de raser rapidement la zone où les électrodes seront appliquées pour assurer un contact adéquat et réduire le risque de brûlures sous les électrodes.
  • Application des électrodes : Retirez le revêtement protecteur pour exposer l’adhésif et appliquez fermement chaque électrode aux emplacements décrits ci-dessus. Il est important de s’assurer que les électrodes adhèrent bien à la peau pour un transfert optimal de l’énergie électrique.
  •  

Administration du choc

  • Une fois les électrodes en place, le défibrillateur évalue le rythme cardiaque et détermine si un choc est nécessaire. Il est impératif que personne ne touche la victime durant cette phase pour permettre une analyse correcte. Si un choc est recommandé, l’appareil informera l’utilisateur, qui devra s’assurer que la zone est sécurisée avant d’appuyer sur le bouton de choc.
  • Au moment de presser le bouton d’administration du choc (sur les modèles semi-automatique) ou avant que le DEA initie automatiquement le choc (sur les modèles entièrement automatiques), effectuez une dernière vérification pour confirmer que le placement des électrodes est correct et que la victime est correctement préparée.
  • Administration du choc : Suivez les instructions vocales ou visuelles du DEA pour administrer le choc. Si vous utilisez un modèle semi-automatique, appuyez fermement sur le bouton de choc lorsque vous y êtes invité. Dans le cas d’un modèle automatique, éloignez-vous et laissez l’appareil procéder.
  •  
  •  

Que faire après avoir administré le choc ?

Reprise immédiate de la RCP

  • Après l’administration du choc, il faut reprendre immédiatement la réanimation cardio-pulmonaire (RCP), sauf si la victime se réveille ou que l’appareil indique de ne pas toucher la victime.
  • Continuez la RCP selon les recommandations actuelles, alternant compressions thoraciques et insufflations, pour soutenir la circulation sanguine jusqu’à l’arrivée des secours ou jusqu’à ce que la victime montre des signes de vie.

Observation de la victime

Tout au long de l’intervention, observez attentivement tout changement dans l’état de la victime, y compris la reprise de la respiration normale ou de mouvements. Ces signes peuvent indiquer un retour à la circulation spontanée (RACS).

Préparation pour un second choc

Si le DEA analyse à nouveau le rythme cardiaque et recommande un second choc, répétez le même processus.

Arrivée des secours

Une fois que les secours arrivent sur place, informez-les de toutes les actions entreprises, y compris le nombre de chocs administrés et la durée de la RCP. Leur expertise et leur équipement spécialisé prendront le relais dans la prise en charge de la victime.

Conseils après utilisation

Après l’utilisation, le défibrillateur doit être maintenu en état de fonctionnement optimal. Cela inclut le contrôle de l’appareil, le remplacement des composants utilisés comme les électrodes, et batterie si nécessaire.

Pour cela, il faut immédiatement contacter l’entreprise qui assure la maintenance de votre appareil. Il est parfois nécessaire de réaliser une extraction des données pour les transmettre au service vers lequel le patient sera transporté.

Conclusion

L’utilisation efficace d’un défibrillateur en cas d’arrêt cardiaque peut littéralement sauver la vie de la victime. Comprendre quand et comment utiliser cet appareil vital, reconnaître les signes d’un arrêt cardiaque, et effectuer correctement les étapes d’administration du choc sont des compétences indispensables dans notre société aujourd’hui.

De la préparation initiale à l’administration du choc, en passant par les étapes post-utilisation et la maintenance régulière de l’appareil, chaque action compte et peut influencer l’issue de cette situation critique.

Il est important de souligner la nécessité de la formation à l’tulisation de défibrillateurs et de l’éducation continues pour les intervenants potentiels. La familiarité avec le fonctionnement des défibrillateurs, combinée à une formation régulière, augmente non seulement la confiance des secouristes mais aussi l’efficacité des interventions en cas d’urgence. Les initiatives visant à améliorer la sensibilisation et l’accès à la formation au sein des communautés et des organisations sont des étapes fondamentales pour bâtir une société plus résiliente face aux urgences cardiaques.

En fin de compte, chaque individu peut utiliser un défibrillateur et devient un maillon essentiel dans la chaîne de survie. 

Icone Alerte information Alterdokeo